Art Nouveau

1890–1914

En bref

     Multiforme et international, le mouvement Art nouveau est celui des courbes et des arabesques. Librement inspiré par la nature, privilégiant aussi le thème de la femme, il est un pur produit de la Belle Époque (1890–1914). En France, c’est surtout Hector Guimard qui l’incarne, au travers des bouches de métro dont il est l’architecte, et l’École de Nancy, autour d’Émile Gallé.

« La symétrie n’est nullement une condition de l’art, comme plusieurs personnes affectent de le croire ; c’est une habitude des yeux, pas autre chose.

Hector Guimard

     Céramiques, meubles, objets d’art, verreries… L’Art nouveau offre un véritable univers esthétique idéalement mis à la portée de tous. L’un de ses apports majeurs est d’avoir fait tomber la barrière traditionnelle entre arts majeurs et arts mineurs, en élevant par exemple l’affiche aux rangs des beaux-arts. En Allemagne, l’Art nouveau prend le nom de Jugendstil, tandis qu’en Angleterre il s’incarne dans le mouvement Arts & Crafts. Parfois qualifié de Modern Style, il signe un véritable renouveau de l’art décoratif européen à l’ère de l’industrialisation croissante.

Ma restauration

        Nous avons consevé tout ce que l’on pouvais de ce vieux monsieur et l’avons arrangé pour faire bonne figure en reproduisant le dossier à tranche et la finition au dos piqué main

Tissu : Patine orangé de chez Bélinac,

Gamme lumineuse et contemporaine pour cet aspect velours moelleux et changeant

Son histoire, ses idées clés

L’art nouveau puise ses racines dans le mouvement Arts & Crafts, apparu en Angleterre dans les années 1860. Il s’apparente à un désir de retour à l’artisanat, à une revalorisation du travail ouvrier, à la création de beaux objets utilitaires. William Morris en fut l’un des grands promoteurs. Il s’agit de relancer l’art de l’ébénisterie, de la poterie, de l’émaillage, en renouant avec un retour à la nature et la simplicité. C’est un peu l’émergence du design qui s’exprime au travers de ce mouvement.

En France, l’Art nouveau a émergé au début des années 1890, et fut rapidement qualifié de « style nouille », en raison du privilège donné aux arabesques sur les lignes droites. Il touche principalement l’architecture et les objets de décoration d’intérieur, comme les meubles et les verreries. L’architecte Hector Guimard en est l’un de ses plus célèbres représentants. La promotion de l’Art nouveau fut assurée par le marchand Samuel Bing qui ouvrit un magasin à Paris en 1895. Les représentants du style (Louis Majorelle, Émile Gallé, René Lalique, Eugène Grasset…) s’illustrent particulièrement lors de l’exposition universelle de 1900.

La ville de Nancy fut un véritable laboratoire de l’Art nouveau. Dans le contexte de l’annexion de l’Alsace et la Lorraine à l’Allemagne en 1871, Nancy devient la capitale de l’Est de la France et un bastion de défense d’une architecture régionale, en lien avec ses racines culturelles. Là, s’y crée une école présidée par le verrier Émile Gallé. Ses œuvres se caractérisent par des motifs et couleurs exubérants, principalement inspirés par la flore, le monde marin et le japonisme. Le but est la création de formes à la fois simples et harmonieuses.

En Allemagne, comme en France, l’émergence de ce nouveau style décoratif souhaite remettre au goût du jour les vertus de l’artisanat, face à l’émergence de la production industrielle. Là encore, il s’agit d’une esthétique fin de siècle, marquée par la volonté de créer un art total. En Autriche, la richesse de cette inspiration symboliste s’exprime au travers de la personnalité de Gustav Klimt et de l’organisation de Sécessions, des expositions internationales. Aux quatre coins de l’Europe, de nombreux bâtiments témoignent de l’influence de cette esthétique, comme les constructions d’Antoni Gaudí à Barcelone, le bâtiment de la Sécession à Vienne, certains hôtels particuliers de Bruxelles ou encore les bouches de métro parisiennes réalisées par Hector Guimard.

La Grande Guerre signe de la fin des inspirations libres et volubiles de l’Art nouveau. Il cédera la place au style Art déco qui, dans les années 1920, promeut un retour au classicisme.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s